1969-2019 home
Des modèles à poil(s)

Des modèles à poil(s)

Au fil des années, le Département des arts a maintes fois fait appel à des modèles vivants, afin que les étudiants puissent raffiner leurs techniques figuratives. En 1986, une petite annonce était publiée dans le journal du Cégep dans le but de recruter des filles et des garçons intéressés à poser nus. Un salaire horaire de 15 $ était promis, ce qui, à l’époque, devait représenter un solide argument pour retirer ses jeans Levi's et faire la statue.

En 1988, un cheval (nu, il va sans dire!) avait été amené en studio pour poser dans un cours de dessin d’observation. « En véritable professionnel, il a posé pendant de longues minutes sans s’émouvoir des regards inquisiteurs des étudiants chargés de l’immortaliser », rapportait alors le communiqué de presse.