1969-2019 home
Délit d'initiés

Délit d'initiés

Dans les années 1970, l’activité d’accueil des nouveaux étudiants s’appelait «La soirée de traumatisme». Rien de moins. Même si ce titre brutal annonçait des émotions fortes, le comité tenait à rassurer les recrues, dans le journal étudiant, en précisant «qu’aucun graissage ni beurrage ne sera fait sur votre personne».

Avec un nom comme celui-là, on comprend quand même mieux pourquoi les «initiations », dans ce qu’elles supposaient d’humiliation, ont été interdites à partir des années 1980. Dans la résolution adoptée par le conseil d’administration, il était écrit que «les activités doivent être libres et favoriser la connaissance mutuelle des nouveaux et des anciens».

On n’a effectivement pas besoin de ketchup et de beurre de peanuts pour tisser des liens…

 

(Photo prise lors de la journée d'initiation de 1972.)